mercredi 3 octobre 2007

Vivre, aimer et créer...

Je me rapellerai probablement toute ma vie de cet instant, aujourd'hui, où j'ai appris que ce complice du passé contemplera dans quelques mois une petite boule de vie issue de lui. Il y a de ces nouvelles qui suspendent le temps, bloquent les sabliers et immobilisent certains moments comme une trace dans le ciment.

Jamais je n'oublierai la joie sincère qui m'a envahie de le savoir si serein avec la vie. Jamais je n'oublierai également ce pincement qui a empoigné ce moment de lucidité. J'ai été touchée de la douceur avec laquelle il m'a fait part de cette nouvelle et j'ai été touchée de voir qu'il tenait à me partager cette réalité qui, à jamais, changera ce qu'il est. À travers tous ces mots échangés, à travers ces émotions assumées, à travers ces larmes salées, nous avons été capable, encore une fois, de faire honneur à tout ce que nous nous sommes légués. Au fond de nous est gravé le sillon de ces deux années partagées et, toujours, il nous rappellera le passage de l'autre qui, à sa façon, nous a transformés.

C'est avec sereinité que je tente de laisser cette secousse m'ébranler et c'est avec toute la sincérité qui peut m'habiter que je crie haut et fort qu'il sera, sans aucun doute, un père digne de toute la sagesse et de tout le respect qui émanent de lui et de sa façon d'entrevoir la vie.

Félicitations à toi cher complice pour cette petite parcelle de vie qui, tendrement, suivra tes pas...

1 commentaire:

annie d'Afrique a dit…

Quelle nouvelle! Les bras m'en tombent alors je comprend bien que les larmes t'en coulent! Bravo à ce complice de papa...