lundi 22 octobre 2007

Un pas devant de l'autre...


Après cette bonne nuit de sommeil, je suis maintenant d'attaque pour vous raconter cette journée qui m'a emplit les poumons d'air et ravigoté les esprits!!

Hier matin, 7h, c'était un départ matinal en direction du sud avec comme objectif premier d'atteindre le sommet du Mont Giant. C'est donc dans notre petite Communauto que nous avons dévalé la 15 sud en direction des frontières américaines qui, comme toujours, nous réserve un accueil digne d'une arrivée en prison! Après s'être régalés du magnifique air de boeuf des douaniers américains, nous avons poursuivi notre chemin vers ce sommet des Adirondacks qui nous attendait dans le détour de ces vallées et de ces routes bordées de feuilles colorées!

Arrivés au départ du sentier, nous avons donc entammé l'ascension de ce géant pour lequel nos pieds auront foulé 13 km de distance et auront gravi 1410 mètres de hauteur! Je considère être quelqu'un de relativement en forme avec les nombreux kilomètres de vélo que je peux parcourir par année et les nombreuses parois auxquelles j'aime me défier, mais je dois avouer que la randonnée en montagne me demande toujours une persévérance physique et mentale bien différente! Souvent, je sens mon coeur se débattre et mes jambes persévérées la montée alors qu'elles se sentent au bout de leurs capacités. Comme toujours, par contre, je finis par poser le pieds sur le sommet avec cette satisfaction d'avoir tout donné et d'avoir poussé mon corps plus loin que les limites qu'il semblait vouloir m'imposer.

J'adore les sommets, ils représentent à mes yeux le dépassement, la beauté dans sa simplicité, la dominance de la nature sur l'humain et représente aussi ce moment où je m'arrête pour contempler tous ces pas foulés.

Une fois le polar bien zippé et nos petit corps bien affalés sur ce rocher, nous avons dégusté ces petites bouchées avec comme toile de fond ces sommets, ces vallées et toute cette immensité... Après de longues minutes de fous rires, ces délices pour les yeux et ces vents violents, nous avons entrepris la descente qui se veut, à elle seule, un exercice bien complet! Souvent, vers la fin du parcours, j'ai ce petit plaisir qui me hante et m'aide à garder la cadence... J'anticipe toujours avec joie ce moment de délectation où j'enlèverai enfin mes bottes de marche et mes chaussons pour laisser respirer mes pieds engourdis et endoloris par l'effort!!!

Avant de reprendre la route vers le nord, nous nous sommes écroulés de satisfaction et avons profité de ces derniers rayons de soleil qui avaient fait de cette journée, un petit havre de perfection! Ce matin, j'ai ces courbattures qui me rappellent à quel point j'aime l'intensité...et j'ai cette envie de retourner affronter un autre sommet encore plus élevé!!

Merci à Jo, Lolo, et Andréa pour cette journée que je ne suis pas prête d'oublier!!!

2 commentaires:

Grande Dame a dit…

Je partage ton délice.

C'est étrange, pour ma part, j'ai toujours l'impression que plus je grimpe, plus j'ai d'énergie, comme si je subtilisais celle de la montagne. J'ai un excellent pas (et bcp de bouteilles d'eau!) et le sommet atteint me procure ce sentiment que tu décris si bien.

Je note ce Giant sur ma liste.

Bonne dé-courbatures! ;-)

Elise a dit…

Ben comme ça j'ai des nouvelles de mon coquin de petit frère.. le premier de la liste des remerciés.. Une belle escapade on dirait !? En tout cas tes récits sont super agréables à lire. On s'y croirait. Ca m'a rapproché un instant de ce t'it gars qui me manque tant.. Merci!