mardi 9 octobre 2007

L'amour éphémère

J'oublie tranquillement la sensation d'ouvrir les yeux le matin et d'apercevoir un sourire qui me fait frémir. J'oublie tranquillement ces papillons qui s'animent lorsque des Je t'aime sont susurés à l'oreille. J'oublie tranquillement la douceur de la nuit lorsque au moment de trouver sommeil une chaleur enveloppe déjà mon lit. J'oublie tranquillement ces ballades main dans la main où la destination n'est pas l'objet d'un dessein. J'oublie tranquillement cette complicité qui résiste à l'absence, à la distance et aux tourments du temps...

Tranquillement, j'oublie...

3 commentaires:

valou a dit…

court message touchant...je te souhaite de trouver ce que tu cherches prochainement...en attendant, pour ne pas oublier, tu peux rêvasser...

Le Voyou du Bayou a dit…

Moi, quand j'ai le vague à l'âme, j'empoigne mon banjo et je joue de jolies mélodies. Et POUF, tout s'envole!

Marq a dit…

C'est comme la bicylette, après quelques tours de roue tu te souviendras ;) Sans blague, je te souhaite de ne jamais oublier vraiment ces moments qui rendent la vie si agréable, tu les reviveras certainement.